Voyager avec son chien

 

Voyager avec son chien - Conseils pour préparer le voyage de son chienConseils pour préparer le voyage de son chien

Avant de planifier un voyage avec votre chien, commencez par vous demander si vous voulez vraiment emmener votre chien avec vous. Si les vacances, pour vous, ce n’est que du bonheur, pour lui, elles sont peut-être synonymes de stress et d’angoisse. Les chiens peuvent réagir de façons très différentes aux conditions de voyage ainsi qu’aux changements d’environnement et la modification des habitudes quotidiennes peuvent les perturber fortement.

Il y a différentes solutions alternatives aux voyages

  • Les pensions pour chiens et les familles d’accueil.
  • La garde à domicile avec promenades et soins.
  • Confier votre chien à un membre de votre famille ou des amis de confiance.

Dans tous les cas il faut bien évaluer comment votre chien va vivre cette expérience de la séparation qui dépend essentiellement de sa socialisation à être séparer de son maître et à vivre dans un autre environnement avec une autre famille. Si votre chien à l’habitude de rester seul et d’être confié à d’autres personnes, il devrait supporter votre absence.

Découvrir avec votre chien de nouveaux horizons

Voyager avec son chien - Conseils pour préparer le voyage de son chien en montagne

Vous ne voulez pas quitter votre chien et vous vous réjouissez de découvrir ensemble de nouveaux horizons ! C’est très bien et ces quelques conseils vous seront utiles.

Voyager à l’étranger avec son chien

Si vous emmenez votre chien à l’étranger, il vaut mieux planifier votre voyage suffisamment à l’avance. Car selon la destination prévue, il faut un passeport pour animal de compagnie, une identification (puce électronique), des vaccins, un traitement antiparasitaire, voire davantage encore. N’oubliez pas non plus que le retour en Suisse peut nécessiter d’autres documents que ceux qui étaient requis au départ. Informez-vous donc également au sujet des conditions d’entrée appliquées par votre pays de destination.

Sont considérés comme des animaux de compagnie les animaux qui accompagnent leur propriétaire ou la personne mandatée par celui-ci. Ils ne sont pas destinés à être vendus ou remis à un nouveau maître.

La santé de votre chien

Des stratégies de lutte et de surveillance mises en œuvre avec efficacité pendant de longues années ont permis à la Suisse d’être indemne de nombreuses épizooties importantes. Pour préserver cet acquis, il convient de respecter un certain nombre de points lorsque vous voyagez avec votre animal. En cas de doute, vous devriez toujours consulter votre vétérinaire.

Voyager hors de Suisse avec son chien

Les dispositions varient selon le pays depuis lequel vous rentrez en Suisse, que ce soit de l’UE ou d’un pays tiers (pays hors UE). D’où l’importance d’être au courant des conditions de retour avant même le départ, par exemple si votre chien vous accompagne en voyage, il convient d’établir une distinction entre les pays.

Voyager hors de Suisse avec son chien - Chiens pays assimilables UE

Orange : Les pays tiers.

Bleu : UE et pays assimilables: Norvège, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Saint-Marin et Vatican.

Les maladies dangereuses pour son chien

La rage est une maladie mortelle qui atteint le système nerveux et qui se transmet aussi à l’homme par morsure et par contact salivaire. Chaque année, elle fait plusieurs dizaines de milliers de victimes humaines dans le monde et tue un nombre indéterminé d’animaux de compagnie. D’autres maladies sont présentes dans de nombreuses régions touristiques, notamment dans le bassin méditerranéen, on trouve des agents pathogènes inexistants en Suisse, responsables de graves maladies chroniques (p. ex. dirofilariose, leishmaniose, ehrlichiose). Pour protéger son compagnon à quatre pattes contre de telles «maladies de vacances », avant de partir, informez-vous impérativement à temps auprès de votre vétérinaire.

Les chiens, les chats et les furets sont soumis à des dispositions particulières concernant la rage: passeport pour animal de compagnie, identification (puce électronique) et vaccination antirabique valide (administrée au moins 21 jours avant le départ) sont indispensables. Par ailleurs, cinq animaux au maximum peuvent être emmenés en voyage aux conditions applicables aux animaux de compagnie.

Pays de destination

Concernant les prescriptions d’entrée de votre lieu de vacances, veuillez-vous adresser aux autorités compétentes de votre pays de destination (ambassade et site internet). Vous y recevrez les informations pertinentes relatives aux dispositions propres à ce pays et aux races de chiens interdites.
Tous les pays exigent la vaccination antirabique, contre la rage qui n’est pas éradiquée partout. Le vaccin antirabique doit être inoculé par un vétérinaire lorsque l’animal est âgé d’au moins 3 mois. Il est considéré comme valide seulement 21 jours après son injection pour une primo-vaccination. Il doit être suivi d’un examen de contrôle sérologique au moins un mois après, destiné à évaluer le taux de protection contre la maladie.

Selon le pays des vaccins supplémentaires contre la leptospirose, la parvovirose, la maladie de Carré, l’hépatite de Rubarth et un traitement antiparasitaire seront exigés. Au Royaume-Uni, le programme de voyage des animaux de compagnie (PVAC) s’applique aux chats et aux chiens allant au Royaume-Uni. (Lien – visitbritainshop)

Attention aux délais

Faites attention aux délais, car certains pays peuvent exiger un traitement antiparasitaire effectué entre 24 et 48 h avant le départ. La Norvège exige quant à elle que les vaccins soient effectués au minimum 30 jours avant l’entrée sur le territoire, tandis que le Japon exige un délai d’attente de 180 jours entre la vaccination contre la rage et l’entrée sur le territoire.

chien-sharpei-en-voyage-pays-etranger

Certains pays n’ont pas renoncé à la quarantaine : c’est le cas notamment du Japon (de 12 h à 14 jours), de l’Australie (de 30 à 120 jours), de la Nouvelle-Zélande (de 30 à 180 jours). N’oubliez pas que le retour en Suisse peut faire l’objet de prescriptions différentes des règles applicables à la sortie du pays.

Retour en Suisse d’un pays de l’UE

Pour rentrer en Suisse avec votre chien, vous devez respecter les dispositions de police des épizooties suivantes :

  • Votre animal doit être identifié au moyen d’une puce électronique ou d’un tatouage (valable seulement s’il est avéré qu’il a été effectué avant le 3 juillet 2011).
  • Votre animal doit disposer d’un passeport pour animal de compagnie officiel dûment rempli par un vétérinaire.
  • Votre animal doit être vacciné contre la rage (valide).

Attention !
Consulté le site de Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV), pour le statut des jeunes chiens, la primo-vaccination, le délai d’attente de 21 jours, etc…

Retour en Suisse provenance d’un pays tiers

Pour rentrer en Suisse avec votre chien depuis un pays tiers, vous devez respecter des dispositions spécifiques selon le statut du pays de provenance au regard de la rage. Le statut du pays tiers peut être consulté sur www.osav.admin.ch. (Lien OSAV)

Pays tiers à faible risque de rage : les dispositions en matière de police des épizooties sont identiques à celles qui s’appliquent pour le retour en provenance de l’UE.

Pays tiers à risque élevé de rage: en plus des dispositions applicables au retour en Suisse en provenance de l’UE, un test de détection des anticorps doit être effectué avant le départ sur la base d’un échantillon sanguin. Ce test doit être réalisé par un laboratoire reconnu par l’UE et confirmer une protection suffisante contre la rage.

Pour de plus amples informations concernant le retour en Suisse depuis un pays tiers, rendez-vous sur www.osav.admin.ch. Vous trouverez en outre sur le site de l’OSAV une base de données de voyage qui vous permettra en quelques clics de vous informer en détail des modalités de voyage avec votre animal. (Lien OSAV)

Voyage en voiture avec votre chien

Voyage en voiture avec votre chien

Le chien doit pouvoir voyager en toute sécurité dans une cage de transport adaptée qui lui est familière et qui doit être suffisamment grande pour qu’il puisse s’y tenir assis et s’y coucher, mais pas trop grande pour veiller à la sécurité de son animal et des autres occupants de la voiture.

Voyager en toute sécurité

En effet, en cas de collision à 50 km/h, des forces peuvent se développer qui équivalent à 25 fois le poids du chien, un chien de 5 kg devient un projectile de 125 Kg. Le TCS recommande donc l’achat de cages à chiens de bonne qualité, adaptées à la taille et au poids de l’animal.

Les tests de collision effectués au préalable par le TCS ont clairement montré que la manière la plus sûre de transporter un chien est de l’installer dans l’espace de chargement juste derrière la banquette, cela garantit une protection maximale pour le chien et les passagers.
Pour en savoir plus, consultez les résultats des tests du TCS. (Lien Test-TCS)

Eviter le stress du voyage

Pour le confort de votre animal et afin d’éviter le stress du voyage, veillez aux recommandations suivantes :

  • La cage de transport doit être familière à votre chien et associée à une expérience positive (R+), elle doit contenir des jouets que votre chien aime bien, une couverture avec votre l’odeur de son foyer, de l’eau à boire, ne doit pas être exposée au soleil et placée dans le véhicule à une température confortable.
  • Eviter d’acheter une cage de transport la veille du départ, il faut habituer votre chien au transport et associer la cage de transport à une expérience positive (R+).
  • Planifier des pauses régulières durant lesquelles votre chien peut se dégourdir les pattes, faire ses besoins et manger, changer l’eau à boire et récompenser votre chien avec une friandise (R+) pour le réintégrer dans sa cage de transport.
  • Si votre chien à le mal des transports, on ne lui donne pas à manger durant les quatre heures qui précèdent le trajet, pour éviter tout vomissement.

(R+) = Renforcement positif

Bonne route !

Voyage en avion avec votre chien

Voyage en avion avec votre chien - Voyager en avion avec son chien

Le voyage en avion ne crée pas de problèmes particuliers pour un chien bien socialisé aux stimulis et s’il est stressé, c’est souvent l’angoisse de son maître ou d’autres passagers qu’il ressent. Au décollage et à l’atterrissage, l’animal adopte la même technique que l’homme pour se déboucher les oreilles, le bâillement et en vol le ronronnement de moteurs lui donne envie de dormir.

A titre de précautions, on ne lui donne pas à manger durant les quatre heures qui précèdent le vol, pour éviter tout vomissement.

Mais si vous êtes inquiet pour le voyage en avion de votre chien il est préférable d’en parlez avec votre vétérinaire, qui saura vous conseiller au cas où votre animal aurait besoin de calmement, médicament ou de nourriture spécifique durant le trajet.

Pour les déplacements en avion, informez-vous auprès de l’IATA (International Air Transport Association) ou de votre compagnie aérienne. Selon la destination, différentes dispositions légales s’appliquent aux animaux voyageant en avion. (Lien IATA)

Attention ! Renseignez-vous auprès de la compagnie aérienne sur laquelle vous voyagez pour les directives des paniers de transport.

Selon la compagnie aérienne Swiss International Air Lines AG (Lien SWISS)

Planifier votre voyage suffisamment à l’avance en communiquant au service center de votre compagnie aérienne les documents originaux de votre chien : titres d’entrée, de sortie et de transit et certificats de santé et de vaccination, etc. afin que la compagnie aérienne vous valide la conformité des documents. Si un animal n’est pas autorisé à entrer dans un pays du fait de vaccins insuffisants, le propriétaire doit s’acquitter des frais de voyage retour pour celui-ci.

Le transport de votre chien en cabine ou dans le compartiment à bagages dépend de son poids et des dimensions de son panier de transport. Il faut noter que les animaux peuvent être transportés uniquement dans le compartiment à bagages dans les pays suivants : Irlande, Grande-Bretagne, Kenya, Afrique du Sud, Hong Kong et Émirats Arabes Unis.

L’association internationale du transport aérien IATA a établi des directives pour les paniers de transport. Pour le bien-être des animaux, elles définissent la structure, l’apparence et la taille minimum des paniers de transport.

Voyager avec votre chien en cabine

Les chiens jusqu’à 8 kg (poids incluant le panier de transport). Les chiens plus gros servant de protection ou d’aide (par ex. chiens d’aveugle) peuvent voyager en cabine.

Attention ! Les règles sont différentes d’une compagnie à l’autre…

Vous devez transporter votre chien dans un panier souple, propre, correctement fermé et résistant aux coups de griffes. La dimension du panier est de maximum 23 x 55 x 40 cm, votre chien doit avoir suffisamment de place et reste dans son panier de transport durant tout le vol, car il n’est pas autorisé à être laissé en liberté dans la cabine.

Votre chien doit être propre, en bonne santé, socialisé et il ne doit pas incommoder les autres passagers, le panier de transport doit rester placé sous votre siège durant toute la durée du vol.

Prévoyez une écuelle pliable pour l’eau à boire, des croquettes, des sachets pour ses besoins, des lingettes humides, des jouets et de récompenser votre chien avec une friandise (R+) pour le calmer en cas de stress et afin de transformer le voyage en avion comme une expérience positive.

 Votre chien dans le compartiment à bagages

Les chiens de plus de 8 kg (poids incluant le panier de transport) et dont le panier de transport excède les dimensions autorisées 23 x 55 x 40 cm, doivent voyager dans le compartiment à bagages.

Votre chien doit être propre, en bonne santé, socialisé et pas en gestation. Il doit voyager dans un panier ou dans une cage de transport adapté(e) et disposer de suffisamment d’eau et de nourriture pour toute la durée du vol.

Dans le compartiment à bagages, il règne les mêmes conditions que dans la cabine, la température et la pression de l’air sont agréables, même sur les vols long-courriers. Il n’est pas possible de se rendre dans le compartiment à bagages durant le vol.

Informez-vous auprès de l’IATA (www.iata.org) ou de votre compagnie aérienne.

Bon vol !

Catégorie(s) : Vie pratique

 

Sources:

Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires: (Lien OSAV)

Touring Club Suisse: (Lien Test-TCS)

International Air Transport Association: (Lien IATA)

Swiss International Air Lines AG: (Lien SWISS)

 

 

 

error: Le contenu est protégé par des droits d\'auteur